Nous situer                 Fr >

  • Tourisme

A voir aux alentours

Ossuaire de Douaumont :

Est un monument à la mémoire des soldats de la bataille de Verdun de 1916, situé à la limite des communes de Douaumont-Vaux et Fleury-devant-Douaumont, à quelques kilomètres de Verdun, dans le département de la Meuse en région Grand Est.

Fort de Douaumont :

Le fort de Douaumont est le plus puissant ouvrage de la place forte de Verdun. Enlevé par surprise 4 jours après le début de la bataille de Verdun, il sera occupé pendant 8 mois par l’armée allemande, qui en fera un abri pour ses troupes et un point d’appui essentiel pour poursuivre son offensive. Malgré plusieurs tentatives de reconquête, ce n’est que le 24 octobre 1916 que le fort sera repris.

Tranchée des Baïonnettes :

La tranchée des baïonnettes est un monument commémoratif de la bataille de Verdun en 1916. Le site est classé monument historique en 1922 et reconnu en tant que haut-lieu de la mémoire nationale en mars 2014. Il est situé sur le ban communal de Douaumont-Vaux.

Fort de Vaux :

Le fort de Vaux, fort Séré de Rivière, est dès le début de la bataille de Verdun, un des objectifs prioritaires de l’offensive allemande. Début mars 1916, les Allemands, parvenus à quelques centaines de mètres du fort, engagent un siège de cent jours…

Centre Mondial de la Paix :

Le centre mondial de la Paix, des Libertés et des Droits de l’Homme est un lieu d’exposition, de rencontre et de réflexion pour la promotion de la paix, des libertés et des droits de l’homme.

Les villages détruits :

Neuf villages, situés en « Zone Rouge », furent totalement rayés de la carte lors de la Bataille de Verdun, balayés par la tourmente de la bataille.

Cathédrale :

Première cathédrale dédiée à la Vierge Marie Mère de Dieu, la cathédrale de Verdun est une des plus anciennes d’Europe (990) . 

La citadelle :

La citadelle souterraine de Verdun est un ensemble de galeries creusées à la fin du XIXᵉ siècle sous la citadelle de Verdun. La citadelle haute est construite au XVIIᵉ siècle selon les plans de Jean Errard après la prise de la ville par le roi Henri II en 1552.

Les Vieux Métiers :

Une promenade passionnante à la rencontre des artisans du passé, dans le village à remonter le temps. Une fois passé les portes du village, vous serez transportés dans le quotidien de nos ancêtres et découvrirez leurs savoirs et savoir faire, leurs valeurs et leur passion à transmettre et partager.

Spectacle « Des flammes à la lumière » :

LE PLUS GRAND SPECTACLE D’EUROPE SUR 14-18 PLEBISCITE PAR PLUS DE 542 000 SPECTATEURS

Des nouveautés époustouflantes en 2022

Une immersion visuelle et sonore au coeur des combats avec d’immenses projections en relief sur l’ensemble de l’espace scénique 

Sons et lumières au Château de Thillombois:

(Raconter son histoire)

Lac artificiel de Madine :

Le lac de Madine est un plan d’eau artificiel du Grand Est, établi à cheval sur les départements de la Meuse avec ses loisirs variés : Golf, mini-golf, voile, équitation, VTT, Tir à l’arc, Jeu d’eau, baignade etc..

Bases de loisirs de Marville, Bonzée, Dun sur Meuse :

Un plan d’eau de 9 ha au cœur du Parc Naturel Régional de Lorraine pour profiter d’une belle journée pour s’amuser au bord de l’eau en famille !
Au programme :

– Des activités nautiques : plage en pente douce, baignade surveillée (juillet et août), ponton, toboggan nautique, location de canoë kayaks et pédalos…

– Des activités sportives : terrains de tennis, de football, de beach-volley, de basket, de ping-pong…
– Une aire de jeux pour les enfants de 3 à 12 ans.

Sur place : bar, restaurant, camping, location de mobil-homes.

Route Ligier Richier :

C’est en Meuse, à Saint-Mihiel, que naquit un des plus remarquables sculpteurs de la Renaissance : Ligier Richier. Ses œuvres inestimables sont toujours visibles à Saint-Mihiel, Bar-le-Duc, Clermont-en-Argonne, Etain, Génicourt-sur-Meuse et Hattonchâtel. La Route Ligier Richier offre l’occasion de parcourir la Meuse sur le thème des plus belles sculptures de la Renaissance Lorraine.

Les dragées Braquier :

Fabrique la spécialité de Verdun depuis 1783. La Dragée est née à Verdun en 1220. Dans l’usine du Coulmier depuis 1871, la Maison Braquier perpétue la fabrication artisanale de la Dragée mais propose aussi d’autres…

Les madeleines de Commercy :

Chère à Marcel Proust qui avait pour habitude de la tremper dans sa tasse de thé afin de retrouver les parfums de son enfance, on raconte que la madeleine est née en 1755 à la cour de Stanislas, Duc de Lorraine et roi de Pologne. Ce biscuit en forme de conque surmontée d’une petite rondeur blonde, appelée «boudotte», fut inventé par Madeleine, jeune soubrette du Duc.

Les groseilles de Bar le Duc :

À la fin du xixe siècle, une vingtaine de maisons meusiennes produisent cette spécialité. L’entreprise À la Lorraine, fondée en 1879 par Georges Amiable avec la réunion de plusieurs confitureries, est la seule encore existante. En 1974, la famille Dutriez rachète la maison et les secrets de fabrication.

La mirabelle des Côtes de Meuse :

Les côtes de Meuse sont une entité paysagère emblématique du Cœur de Lorraine notamment grâce à la mirabelle qui y est cultivée… Depuis les côtes et les buttes, des points de vue remarquables s’ouvrent sur la plaine de la Woëvre.

Musée de la bière :

Recrée tout l’univers brassicole grâce à une collection riche de plus 53 000 objets et exposée sur plus de 2500m². La bière permet d’aborder des thématiques très diverses (histoire des sciences, de la publicité ou encore des plantes) …

A voir aux alentours