Action Sociale

C.C.A.S

Président Rémy ANDRIN
Adjointe aux affaires sociales Marie-Françoise LECLERC
Directrice Cathy MOUGENOT

Le CCAS est présidé de plein droit par le maire de la commune.

Son conseil d'administration est constitué paritairement d'élus locaux désignés par le conseil municipal et de personnes qualifiées dans le secteur de l'action sociale, nommées par le maire.

On compte parmi celles-ci un représentant des associations familiales, un représentant des associations d'handicapés, un représentant des associations de retraités et de personnes âgées, et un représentant des associations oeuvrant dans le domaine de la lutte contre l'exclusion.

Action du CCAS

Répondre au mieux aux difficultés des bénéficiaires du R.S.A. (Revenu de Solidarité Active), des demandeurs d’emplois, des familles avec un quotient familial bas, des personnes âgées, des jeunes, des personnes handicapées :

- Secours Solidarité-Energie (conditions ressources)
- Participation financière à la redevance ordures ménagères 2ème semestre (conditions ressources)
- Aide exceptionnelle de fin d'année aux personnes de plus de 60 ans (conditions ressources)
- Portage de repas
- Suivi dossier RSA, OPH.

Pour plus de renseignements, nous contacter.

ECOUTER, INFORMER, AIDER : UN RESEAU DE SOLIDARITE

Un travail de partenariat est effectué par le R.S.S. (Réseau de Solidarité Stainois) qui comprend 7 organismes ou associations (Centre Communal d'Action Sociale, Maison de la Solidarité, Croix-Rouge, Secours Catholique, Restos du Cœur, Centre Socioculturel, Association du Chantier Stainois d'Insertion).

Le Centre Communal d'Action Sociale tient une permanence en Mairie, sans rendez-vous, tous les mardis de 14h à 16h30. N'hésitez pas à venir nous rencontrer.

Quelques exemples...
  • Secours en chauffage

Les secours en chauffage, dans le cadre de la campagne Solidarité Energie, sont attribués à des personnes à faibles revenus suivant un quotient familial à ne pas dépasser.

Calcul de ce quotient familial : Ressources mensuelles – charges locatives mensuelles (loyer, chauffage, EDF, eau, assurance incendie, ordures ménagères, taxe d’habitation, taxe foncière) / 30 / nombre de personnes au foyer.

Les familles dites précaires, c’est-à-dire celles qui ont moins de 11 € par jour et par personne, entrent dans le dispositif des aides Solidarité Energie.

 

  • Redevance ordures ménagères

La part fixe est de 180 € par famille et par an, 106 € pour une personne seule et par an, sur la base de 12 levées par an, et elle est perçue en deux fois par la Communauté de Communes.

Le C.C.A.S. a décidé d’aider les personnes à faibles revenus selon les modalités suivantes :

Famille

- participation de 90 € pour les familles dont le quotient familial est inférieur ou égal à 7 € par jour et par personne.

- participation de 70 € pour les familles dont le quotient familial est compris entre 7 € et 9 €.

Personne seule

- participation de 53 € pour les personnes seules dont le quotient familial est inférieur ou égal à 7 € par jour et par personne.

- participation de 33 € pour les personnes seules dont le quotient familial est compris entre 7 € et 9 €.

Cette aide sera directement versée à la Trésorerie d'Etain pour régler partiellement la redevance d'enlèvement des ordures ménagères après facturation par la Communauté de Communes d'Etain du second semestre. Les bénéficiaires devront présenter au Centre Communal d'Action Sociale le justificatif de règlement de la redevance du 1er semestre.

Services pour les Séniors

Association d’Aide à Domicile aux Personnes Agées (ADAPAH)

Seul(e)..., même à deux... c'est difficile parfois. L'entretien de la maison, les courses, la préparation des repas sont parfois "pénibles" à réaliser. L'isolement est parfois difficile à vivre. Et pourtant, pour bien vivre à domicile, vous pouvez obtenir la présence, l'aide et le réconfort d'une aide à domicile.

Responsable de la section locale Marie-Laure ROUYER
Agent "Coordinatrice sociale" Nathalie BOUCKOLS


INFO :
Madame ROUYER assure une permanence en Mairie tous les lundis et jeudis de 9h00 à 12h00 ou se rend à domicile sur rendez-vous.


C’est une association prestataire basée sur BAR LE DUC, avec en Mairie d’ETAIN, une section locale au service des Stainoises et des Stainois. Elle s’adresse aux retraités, et a pour vocation de répondre aux besoins en matière d’aide à la vie quotidienne, d’aide au ménage.

Les personnes âgées sont prises en charge par leurs caisses de retraites, leurs mutuelles, qui leur assurent un apport financier, en fonction de leurs revenus. L’association met alors à leur disposition du personnel qualifié et compétent employé par l’ADAPAH.

Association d’Aide à Domicile en Milieu Rural (ADMR)


L'ADMR en Meuse, c'est 26 associations locales pour être plus proche de vous. Les bénévoles et les salariés s'unissent pour une même cause :

Vous aider à rester bien chez vous le plus longtemps possible.

Les aides à domiciles de l'ADMR sont chaque jour au service des personnes âgées pour les aider à réaliser tous les gestes quotidiens devenus difficiles (lever, coucher, aide à la toilette ou toilette, aide à la préparation et la prise des repas, entretien du linge et du logement, courses, ...). Afin de soulager les proches, des heures de garde à domicile sont également possibles.
L'ADMR intervient aussi auprès des familles (garde d'enfants, ménage,...) et auprès des personnes handicapées.

Votre association locale à ETAIN : l'ADMR de la Vallée de l'Orne.

Présidente Chantal BERTRAND
Adresse 29 allée du Champ de Foire à ETAIN
Téléphone 03 29 83 34 86
Permanences Les lundis, mercredis et vendredis de 9h00 à 12h00 et 13h30 à 16h00

Votre Caisse de retraite, ou parfois votre mutuelle, prendra en charge une partie du coût des prestations fournies par l'ADMR, en fonction de vos revenus. L'ADMR se charge de remplir les dossiers de demande d'aide et les dossiers de renouvellement.

 

Service d'assistance à distance - PRESENCE VERTE


Une chute, un malaise…, un simple geste suffit pour déclencher la chaîne de solidarité.

PRESENCE VERTE, service d’assistance à distance, à l’écoute jour et nuit, 7 jours sur 7, vous relie à une personne qui fait intervenir vos proches (enfants, amis, voisins…).

A la moindre alerte, de jour comme de nuit :

- Vous appuyez sur le bouton de votre pendentif.
- Le transmetteur envoie votre appel.
- La centrale d’écoute vous identifie et prévient les personnes choisies.

Ces personnes que vous avez choisies (enfants, amis, voisins, médecin,...) arrivent au plus vite pour vous venir en aide.

Simplicité, efficacité, rapidité, avec Présence Verte, préservez votre indépendance et votre sécurité.

Pour tous renseignements, adressez-vous à :

Monsieur Pierre GUILLAUME
MSA MEUSE-ARDENNES à VERDUN
Tél: 03 29 83 38 03
Portable : 06 71 61 12 65

L'APA : allocation personnalisée d'autonomie


Si vous avez plus de 60 ans, si votre GIR (groupe iso-ressources : mesure votre degré d'autonomie) relève des GIR 1 à 4, vous pouvez prétendre à l'attribution de l'APA.

Une allocation calculée en fonction de vos revenus et de votre degré d'autonomie vous sera versée chaque mois par le Conseil Général de la Meuse.

Pour tout renseignement, contacter Marie-Laure ROUYER (ADAPAH) lors de ses permanences en Mairie les mardis et jeudis matin.

La maison de retraite LATAYE
Directeur Joseph SPENGLER
Président du Conseil d'Administration Jean PICART


Coordonnées :
4 rue Lataye - 55400 ETAIN
Tél. 03 29 87 12 81


Bref rappel historique :
Sur un terrain légué en 1876 par Pierre Lataye, le Bureau de Bienfaisance fait construire par M. LEBLANC, architecte parisien, un bâtiment inauguré en 1894 et qui accueillera une soixantaine de personnes âgées. Après le bombardement de 1914, l'Asile Lataye devra être reconstruit par l'architecte Edmond HUGUES et sera réouvert en 1927.
C'est en 1968 que l'Asile Lataye deviendra la Maison de Retraite Lataye. En 2001 un nouveau bâtiment fut inauguré ainsi que divers travaux de rénovation.


Aujourd'hui, la Maison de retraite abrite 75 pensionnaires assistés par 43 employés.

De nombreuses activités y sont organisées avec la participation de chorales, orchestres et danseurs, et des intervenants extérieurs (Grillons de la Woëvre, Harmonie Stainoise, le Club des Amis Stainois, les danseurs d'Oxygène...) :
- la fête des anniversaires, tous les 3 mois,
- la fête du Beaujolais nouveau
- la St Nicolas
- la galette des rois
- la fête des mères
- ...

Les résidents se sentent bien dans notre maison de retraite, et la capacité d'accueil pourtant accrue en 2001, ne permet pas d'épuiser la liste d'attente.


Autre service d'accueil :

  • L'hébergement temporaire

La Maison de Retraite Lataye a également mis en place 3 lits d’hébergement temporaire.
Cet hébergement s’adresse aux personnes âgées dont le maintien à domicile est momentanément compromis du fait d’une situation de crise (isolement, absence des aidants, départ en vacances, travaux dans le logement…).
Il permet également de servir de transition avant le retour à domicile après une hospitalisation.
La durée de cet hébergement doit être comprise entre une semaine et un mois et peut être renouvelée de manière non consécutive trois fois par an.

Les tarifs journaliers 2011 varient en fonction de la dépendance de la personne âgée, de 50,00 € à 63,00 €.

 

Les activités à destination des séniors


Depuis plusieurs années, la municipalité a mis l'accent sur les services à destination des seniors. Ainsi, si vous en faites la demande, vous pouvez bénéficier :
- du portage de pain à domicile, les lundi, mercredi, et vendredi matin (pour les quartiers éloignés)
- du portage de repas à domicile, tous les jours (y compris les jours fériés) au prix de 6.40 €

De plus, pour les quartiers éloignés, un service de transport par minibus a été mis en place :
- le lundi après-midi, pour se rendre à la bibliothèque du Centre Social
- le mardi et le jeudi après-midi pour le marché ou autres achats, les réunions du Club des Amis Stainois
Le prix de ce service est de 0.50 € par trajet.

Le Club des Amis Stainois assure également de multiples activités tous les jeudis après-midi.

 

Le plan "canicule"

En août 2003, la France a connu l’été le plus chaud depuis cinquante ans.
Outre une température de journée très élevée (de 35 à 40°), la canicule de l’été 2003 a été amplifiée par des températures nocturnes record (+ de 25°) sur une période longue de deux semaines.

La canicule exceptionnelle de l’été 2003, a entraîné une surmortalité de 14 802 décès*. La France n’avait jamais été confrontée à de telles conséquences sanitaires engendrées par une chaleur extrême. Ce phénomène nouveau a révélé l’urgence d’adapter le dispositif national de prévention et de soins et de susciter de nouvelles formes de solidarités au sein de notre pays.

La réponse organisationnelle répond à travers ce plan à trois exigences :

- le Repérage des personnes à risques isolées :
Les élus locaux ont pour mission de repérer les personnes à risques isolées. Pour cela, ils recensent ces personnes et les informent de la possibilité de s'inscrire volontairement sur une liste établie en Mairie. La démarche doit être personnelle c'est-à-dire que la Mairie n'a en aucun cas le droit d'inscrire elle-même quelqu'un sans son consentement écrit et signé.

Remplir une fiche d'inscription

Le maire est ainsi le détenteur du fichier des personnes susceptibles de nécessiter des actions de prévention, de surveillance et de secours en cas de fortes chaleurs ou de crise climatique, sur la base duquel s’organise l’intervention des services sanitaires et sociaux lors du déclenchement du plan d’alerte et d’urgence.

- la Responsabilité de l’alerte:
Durant l’été, la population recevra en continu des conseils pour se protéger de la chaleur et sera tenue informée en temps réel du niveau d’alerte décidé par le ministre. Chaque jour, à 6h et à 16h, Météo France publiera une carte « Vigilance chaleur ». En cas d’alerte, les médias publics diffuseront les messages de recommandations sanitaires du ministère de la Santé et de la protection sociale.

L’Institut de veille sanitaire (InVS) est responsable de la collecte des données sanitaires, complétées par les informations recueillies auprès de Météo France, des services d’urgence et des pompiers. Au niveau local, c'est le préfet qui déclenche l'alerte.

- la Solidarité :
Sur le terrain, les professionnels de santé et les personnels hospitaliers, la sécurité civile et les associations de bénévoles sont prêts à intervenir. Les maisons de retraite et les hôpitaux disposent d’équipements et de procédures adaptés aux besoins des personnes à risque. Avant l’été, les préfets auront recensé les associations de bénévoles et vérifié leurs dispositifs de permanence estivale.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.